spacer
spacer search

TFC online
Le Site Ultraviolet

Search
spacer
header
ACCUEIL
RÉSULTATS
ACTUALITÉ
TRANSFERTS
CLUB
PALMARÈS
EFFECTIF
FÉMININES
JEUNES
 
ACCUEIL arrow ACTUALITÉ arrow DERNIÈRES INFOS arrow EURO 2016> La pelouse du Stadium arrive

EURO 2016> La pelouse du Stadium arrive Version imprimable
Ecrit par La Dépêche du Midi   
20-07-2015
ImageLa nouvelle pelouse du Stadium arrive ce matin à Toulouse. Près de 9 000 m2 de gazon seront transportés en camions frigorifiques et posés d'ici la fin de la semaine. La pelouse reposera sur un substrat synthétique de nouvelle génération.

Stade Vélodrome à Marseille, stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne, Nouveau Stade de Bordeaux, stade de l'Aube à Troyes, et maintenant Stadium de Toulouse. Les premiers rouleaux de la pelouse naturelle associée au procédé Air Fibr - un revêtement composé de sable, de boules de liège et de microfibres synthétiques - arriveront vers 10 heures ce matin à Toulouse. Quatre à cinq camions frigorifiques par jour, contenant chacun 400 m2 de pelouse seront acheminés pendant 5 jours à Toulouse. D'ici vendredi, le Stadium aura donc un nouveau «billard». Et il devrait résister à tous les assauts : crampons des joueurs (football et rugby), intempéries, et grosses chaleurs.

«Le principe, c'est que les racines du gazon - qui est 100 % naturel - viendront s'enraciner profondément dans ce substrat de nouvelle génération», explique Fabien Granier, de la direction des sports de la Ville de Toulouse. Pour éviter que des plaques de gazon se détachent dès le premier match au Stadium - prévu dans moins de 3 semaines, le 9 août contre Saint-Étienne - la pelouse a été mise en culture directement sur une fine couche de substrat Air Fibr, dans la région bordelaise.

«Ainsi, elle sera déjà bien enracinée lorsqu'elle sera posée sur le substrat du Stadium, et la «greffe» prendra plus rapidement. Pourquoi des camions frigorifiques ? Parce qu'avec les grosses chaleurs, sur un trajet de plus de 3 heures, des champignons peuvent se développer, et un gazon malade est un gazon fragile».

Les responsables du Stadium le savent bien : depuis plusieurs étés, ils doivent faire face à des champignons destructeurs. «Avant les gros travaux que nous avons effectués depuis le mois de mai, pour refaire tout le système de drainage sous la pelouse, l'eau avait tendance à stagner en surface. Et dès les premières chaleurs, des maladies se développaient». D'où les multiples et coûteux replaquages de pelouse effectués ces dernières années...

Toute la semaine dernière, la société Natural Grass est intervenue pour déposer une couche de substrat Air-Fibr. Grâce à une niveleuse équipée d'un capteur laser relié à un GPS, la pente de la pelouse a été réalisée au millimètre. «Entre le centre du terrain et le bord de touche, il y a 15 cm de dénivelé, pour faciliter le drainage et l'évacuation de l'eau», révèle Fabien Granier.

La pelouse sera certainement l'un des points d'attention majeurs lors du premier match du TFC, le 9 août. «Nous allons enfin sortir de la spirale infernale des travaux de replaquage...»

Pourquoi ils ne l'ont pas fait avant

Une nouvelle pelouse, mais surtout 60 cm de cailloux, de sable et de substrat Air Fibr tout neufs sous les pieds des joueurs. Le vieux substrat du Stadium, datant de 1938 (!), fait d'un mélange terre-sable, a été évacué par semi-remorques entiers depuis début juin. «C'est lui qui empêchait l'eau de bien s'évacuer, et qui provoquait des maladies de la pelouse à la moindre grosse chaleur. Eau et chaleur font rarement bon ménage», explique Fabien Granier de la mairie de Toulouse. Maladie, fragilité, et donc plaques qui s'arrachent sous les pieds des joueurs. Quatre à cinq replaquages de pelouse neuve - pour 150 000 € en moyenne à chaque fois - ont été nécessaires ces dernières saisons. «L'Euro 2016 était l'occasion idéale pour refaire cette pelouse en profondeur.» Pourquoi avoir choisi AirFibr, plutôt que d'autres procédés ? «Notamment parce que, contrairement à ses concurrents de dernière génération, il nous sera possible, en cas de grosse dégradation après des concerts ou autres événements, de replaquer (eh oui, encore) une partie de pelouse sans perdre en qualité...»

La pelouse, mais aussi les tribunes, les locaux techniques, les sièges... le chantier du Stadium a commencé en 2013, et il doit s'achever en décembre prochain, six mois avant l'Euro 2016 de football. Quatre matches se dérouleront à Toulouse, les 13, 17, 23 et 27 juin (1/8 de finale). On saura au mois de décembre qui jouera au Stadium pendant l'Euro, mais une chose est sûre : une équipe tête de série foulera la nouvelle pelouse, et ce ne sera pas l'équipe de France.

Dans la fournaise du Stadium - il faisait 45 °C au soleil - ces derniers jours, les ouvriers travaillent sur la tribune honneur nord, et mettent notamment en place les sièges des loges VIP. «Ces sièges sont plus larges, avec une assise matelassée et des accoudoirs», explique Fabien Granier. Et malgré quelques retards dans la livraison en début d'année, les 33 500 sièges seront bien là pour l'inauguration, prévue en janvier 2016.

Le chiffre : 1,3

million >d'euros. C'est le prix que devrait coûter la nouvelle pelouse du Stadium. Il faut dire qu'elle a été refaite en profondeur, avec un nouveau substrat qui remplace celui datant de... 1938. Le fond a été compacté et stabilisé à la chaux. Une couche drainante de graviers a ensuite été recouverte de 10 cm de sable, puis 10 cm de substrat sable-liège-fibres synthétiques Air Fibr. La pelouse, elle, est 100 % naturelle.

< Précédent   Suivant >
spacer
Dernières infos
Nombre de connectés
Il y a actuellement 17 invités en ligne

TFC online v4
1999-2014 LP design
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.
spacer