spacer
spacer search

TFC online
Le Site Ultraviolet

Search
spacer
header
ACCUEIL
RÉSULTATS
ACTUALITÉ
TRANSFERTS
CLUB
PALMARÈS
EFFECTIF
FÉMININES
JEUNES
 
ACCUEIL arrow ACTUALITÉ arrow DERNIÈRES INFOS arrow ENTREVUE> Moubandjé : «Inquiet ? Non, le club a toujours été ambitieux»

ENTREVUE> Moubandjé : «Inquiet ? Non, le club a toujours été ambitieux» Version imprimable
Ecrit par Patrick DESPREZ pour La Dépêche du Midi   
20-07-2015
ImageRévélation de la saison dernière où l'international suisse (4 sél.) avait explosé au poste de central gauche dans une ligne défensive à 3, François Moubandjé a été replacé latéral par le nouvel entraîneur Dominique Arribagé. «Une position que j'affectionne, dit-il, notamment pour l'apport offensif, même si je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre.» âgé de 25 ans, lié aux Violets jusqu'en 2017, le musculeux arrière (1m80-74kg) aspire à ne plus connaître «les petites frayeurs de l'an passé». Discussion à bâtons rompus avec un garçon qui a le sourire en bandoulière.

François, c'est votre 2e prépa d'avant-saison puisque vous aviez signé début septembre 2013. Est-ce la plus dure ?
Absolument. Physiquement, il n'y a pas photo. Mes coéquipiers le ressentent également ; on travaille tous d'arrache-pied.

Perso, vous en bavez donc…

Ben je souffre, on va dire. Mais nous avions comme chaque été un petit cahier de vacances ; ne vous inquiétez pas, on ne débarque pas les mains dans les poches !

Surtout vous qui étiez sur le pont en sélection.

Oui, même si je n'ai joué que le 1er match, le 10 juin (face au Liechtenstein : 3-0), car j'avais une inflammation à la voûte plantaire du pied droit. On s'était entraînés quinze jours sur synthétique…

On vous avait aussi quitté touché au genou gauche (un œdème l'avait empêché de disputer la 38e journée)…
Plus de souci.

Les congés : vous avez pu profiter un peu, quand même ?

Bien sûr. Je suis parti aux îles Canaries ; j'ai fait un peu de plongée, du jet-ski. Je me suis amusé, quoi. Sinon, j'ai été chez moi à Genève rendre visite à ma famille, mes proches. Je ne les vois pas souvent, ça fait du bien.

On a l'habitude de dire qu'une saison se joue avant…
Je le crois. Si on est en souffrance, c'est pour la bonne cause. Il faut en passer par un gros boulot foncier pour ensuite se sentir bien sur la pelouse. Un bon début de Championnat détermine très souvent la suite des événements. En tout cas, c'est plus aisé après.

Justement, ce stage à Rodez, on a l'impression que le grou-pe a bien rigolé aussi, non ?
(sourire) C'est sûr. Avec les bizutages. Bien qu'on y ait été un peu fort avec le jeune Thibault (NDLR : Cottes, 3e gardien avant l'arrivée hier de la recrue uruguayenne Mauro Goicoechea) en lui rasant carrément la tête. Puis, vous savez, il y a toujours la traditionnelle chanson à l'heure du repas…

Dans quel état d'esprit est François Moubandjé à 20 jours du top-départ (TFC - Saint-étienne, dimanche 9 août à 17h au Stadium) ?
J'ai évidemment hâte d'entrer dans le vif du sujet et d'attaquer la compétition ; d'un autre côté, il ne faut pas non plus vouloir aller trop vite. L'équipe a encore beaucoup de choses à peaufiner. Bref, il s'agit sans cesse de parfaire ses gammes à l'entraînement afin de pouvoir reproduire les gestes adéquats le moment venu.

Durant les deux matches amicaux, on a pu observer des variations du 4-4-2 losange : le trapèze (deux «6») à L'Union, le sapin de Noël (3-2-1 au-dessus des 4 défenseurs) à Saint-Gaudens. Comment ça se passe ?
Ce n'est jamais évident de s'approprier de nouveaux schémas. Les séances dans la semaine servent à cela. à force de répéter, ça finit par rentrer. Le coach propose, nous on bosse.

Il y a également beaucoup de permutations, notamment dans le repli défensif.
Rien n'est dû au hasard, tout est désigné d'avance. Par exemple, si le N°10 reste positionné aux avant-postes, il se décale un peu et un autre joueur redescend.

Les latéraux – vous êtes concerné au premier chef – évoluent très haut…
C'est la volonté des entraîneurs. En début de match, cela peut paraître moins flagrant parce qu'on se doit de jauger qui on a en face. Par la suite, ça se met en route et nous permet de jouer entre les lignes ; ce qui se révèle toujours délicat pour la formation adverse.

Si on résume : une première rencontre maîtrisée, une seconde plus débridée.
Tout à fait. Contre Ajaccio, on a déjà montré davantage de fluidité. En plus, on a réussi à scorer dans le jeu. Au fur et à mesure, on devrait gagner en fraîcheur.

L'effectif s'est fixé comme objectif de remporter tous les galops d'essai…
Vrai. Ce n'est pas sorcier : quand Dominique (Arribagé) voit une équipe avec un autre maillot, il veut gagner ! C'est ce qu'il nous dit, c'est ce que l'on veut.

Un nouveau gardien débarque. Il va falloir que les défenseurs trouvent des automatismes.
Tu n'as pas forcément besoin d'énormément de temps pour savoir comment un goal fonctionne. On va d'abord lui souhaiter la bienvenue, discuter. Après, ce sera à lui de faire ses preuves.

Goicoechea est la seule recrue à l'heure actuelle. êtes-vous inquiet ?

Non. Le staff et le président savent parfaitement ce qu'ils font.

Olivier Sadran, justement, espère terminer «entre la 6e et la 12e place».
Le club a toujours été ambitieux, ça ne date pas d'aujourd'hui.

Vous découvrez Dominique Arribagé en situation «normale», hors urgence. ça change quoi ?
Pas grand-chose. On est plus relax, naturellement, mais «Domi» montre autant d'envie et de volonté d'imposer ses idées.

Même si Matheus est en reprise (Sylla prêté au Gazélec), vous devriez être locataire du flanc gauche de la défense…
Aucun joueur n'est titulaire d'office. Tel est le mot d'ordre de l'encadrement. à chacun de décrocher sa place.

Zouk, Twitter, évra et Kana…

Au cinéma, son kiff c'est les films d'action – de préférence à grand spectacle. Son dernier vu en salle : Avengers (L'Ère d'Ultron). Rayon musique, le natif de Douala au Cameroun a un faible pour la zouk ou le hip-hop. Même s'il reconnaît être très éclectique ; en revanche, «je ne chante pas dans le vestiaire ; c'est un truc que tu fais chez toi». Si on réintègre la sphère du ballon rond, celui qui est un joueur reconnu au pays a pour modèles Patrice évra et Marcelo. En déplacement, il fait chambre avec Kana-Biyik, l'occasion de quelques bonnes «poilades». Présent sur les réseaux sociaux depuis plus d'1 an, l'homme se veut philosophe. En témoigne son tweet de la semaine passée : « Se réunir est un début, rester ensemble un progrès, travailler la réussite. » Toute ressemblance avec un club de foot en pleine intersaison…

< Précédent   Suivant >
spacer
Dernières infos
Nombre de connectés
Il y a actuellement 41 invités en ligne

TFC online v4
1999-2014 LP design
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.
spacer