spacer
spacer search

TFC online
Le Site Ultraviolet

Search
spacer
header
ACCUEIL
RÉSULTATS
ACTUALITÉ
TRANSFERTS
CLUB
PALMARÈS
EFFECTIF
FÉMININES
JEUNES
 
ACCUEIL arrow ACTUALITÉ arrow DERNIÈRES INFOS arrow AMICAL> TFC - Real Sociedad : tout sauf nul

AMICAL> TFC - Real Sociedad : tout sauf nul Version imprimable
Ecrit par Patrick DESPREZ pour La Dépêche du Midi   
26-07-2015
ImageL'histoire de la bouteille à moitié pleine. Ou à moitié vide. «On a eu des situations très intéressantes, surtout en seconde mi-temps, qui auraient effectivement dû nous permettre de l'emporter», analyse Dominique Arribagé. Un entraîneur téféciste qui poursuit : «Cependant comme contre Montpellier (2-2), on concède l'égalisation de nouveau sur un coup-franc indirect. à corriger.» En attendant, conclut le technicien haut-garonnais, «c'était le moment venu de faire un vrai match de foot. Je considère qu'à partir d'aujourd'hui on est rentrés en compétition.» à part ça…

XI-type

à deux semaines pile-poil du jour J avec la réception de Saint-Étienne au Stadium (dimanche 9 août, 17h, Canal+ et beIN SPORTS 2), l'équipe alignée hier au coup d'envoi par «Domi» Arribagé devrait ressembler de très près à celle qui débutera le Championnat. Entendu que Bodiger sera suspendu (pour un 3e carton récolté face à Nice lors de la fermeture du bal), qu'il y aura assurément «match» sur les deux flancs de la défense (Tisserand/Ninkov à droite, Moubandjé/Matheus de l'autre) et que Ben Yedder est, à l'heure H, parti pour rester. On a bien compris, d'ailleurs, tout au long de ce 4e galop d'essai – pour la première fois sous les yeux du président Olivier Sadran, de Sylvain Wiltord et Vincent Clerc aussi – que la préparation était entrée dans sa dernière ligne droite. Autrement formulé : la pression est montée d'un cran. Deux jaunes (logiques) distribués aux citrons, ce qui signifie davantage d'impact dans les contacts ; sans oublier un sérieux, notamment dans la concentration et le repli en phase défensive, qui aura transpiré 90min durant.

Tisserand fait le métier.

On en parlait à l'instant, de l'ami Marcel. L'ex-futur Toulousain (déjà prêté au Tef la saison passée par Monaco, rappelons-le) se savait attendu, il n'a pas déçu. Physiquement, sur ce que nous avons vu, il est au point (merci la prépa du côté de la Turbie !) ; sa rugosité dans les duels fut la bienvenue sur le pré vert des Pyrénées-Atlantiques (exemple avec ce ballon piqué, pleine surface de vérité, dans les pieds de Canales/22). Tactiquement, il nous semble également plus à l'aise dans une défense à 4 que dans un rôle de piston – impression entraperçue en fin d'exercice 2014-2015.

Trejo, souvenez-vous le printemps dernier.

Grande conversation avec l'inusable Granero (ex' du Real Madrid) dans le tunnel des vestiaires, grandes enjambées chaloupées dans la foulée. Óscar Trejo a encore régalé, hier en début de soirée, jusqu'à être remplacé par Regattin (69e). Au passage, il recevra les félicitations du coach. Allez, pour ceux qui n'étaient pas au Pavillon-Bleu, on rembobine les prouesses du N°10 : avant-dernière passe pour Matheus (16), décalage pour Braith-waite dont la frappe croisée à ras de terre oblige le portier espagnol à intervenir (31), rush caractéristique (36), ouverture vers Ben Yedder qui tire et trouve la main droite de Rulli (54), dernier service pour Braithwaite (66).

Ben Yedder puissance 5.

«Wissam est là, il fait partie de l'effectif. Il n'y a vraiment aucun souci avec lui sinon je ne l'alignerai pas.» Clair, net et précis dixit Arribagé dont l'attaquant de poche a réalisé, en 4 sorties, la «manita» : 5 buts. Un penalty, un coup franc et 3 dans le jeu !

Belle promesse d'été.

Les buts

71e : coup franc côté droit obtenu par Tisserand et botté par Regattin ; la balle, repoussée par la défense de la Real, est recentrée au second poteau par Didot. Adrien Regattin remise de la tête à destination de Wissam Ben Yedder qui, dans les 6m50 et à angle fermé, dévie astucieusement du droit pour tromper Gerónimo Rulli à hauteur d'épaule (1-0).

79e : Rubén Pardo frappe son coup de pied arrêté aile gauche au point de penalty, Imanol Agirretxe, d'une tête arrière alors que Doumbia a lâché le marquage, place son ballon au sol sous le ventre de Mauro Goicoechea (1-1).

Goicoechea, une première décisive


Un grand sourire devant la porte du vestiaire, puis la tape amicale dans le dos distillée par Président Sadran. Oui, deux fois oui, le nouveau gardien du Toulouse FC, l'Uruguayen Mauro Goicoechea (Arouca, D1 POR), ne s'est pas raté pour son premier match sous le maillot violet. Mieux : il aura déjà sauvé la patrie. Arrêts sur image, forcément : main droite ferme, au ras de son montant droit, afin de détourner en corner une première tête d'Agirretxe (75e) ; on prend les mêmes et on recommence, 7 minutes plus tard, avec encore un coup de casque de ce diable d'Agirretxe et, cette fois, une «diagonale» de Goicoechea pour la photo, certes, surtout pour claquer la reprise qui prenait tout droit le chemin de la lucarne (82e). De quoi donner un large sourire à l'entraîneur en chef Dominique Arribagé : «Mauro a été performant, n'a pas eu de souci pour se fondre dans le groupe et l'équipe ; il a apporté sa touche, entre autres avec son jeu au pied même si à mon goût on l'a trop sollicité dans ce domaine.» Et de revenir sur ses deux parades : «Il s'est montré explosif en réalisant ces deux belles interventions, c'est certain. En même temps, sourit l'ancien libero, c'est son taf…»

< Précédent   Suivant >
spacer
Dernières infos
Nombre de connectés
Il y a actuellement 31 invités en ligne

TFC online v4
1999-2014 LP design
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.
spacer