spacer
spacer search

TFC online
Le Site Ultraviolet

Search
spacer
header
ACCUEIL
RÉSULTATS
ACTUALITÉ
TRANSFERTS
CLUB
PALMARÈS
EFFECTIF
FÉMININES
JEUNES
 
ACCUEIL arrow ACTUALITÉ arrow DERNIÈRES INFOS arrow L1> L'attaque : toujours le même but… marquer

L1> L'attaque : toujours le même but… marquer Version imprimable
Ecrit par Patrick DESPREZ pour La Dépêche du Midi   
31-07-2015
ImageDans 9 jours, le TFC retrouve la compétition. Hier nous vous avons proposé un coup de projecteur sur le secteur défensif, place aujourd'hui à celui offensif. Qui sera testé une dernière fois, demain, à Augsburg.

«Quand j'ai repris l'équipe, on avait besoin de points pour s'extirper de la zone rouge. Et pour gagner, il n'y a pas 36 solutions, il faut aligner 2 attaquants.» Plus de 4 mois après, le nouvel entraîneur téféciste Dominique Arribagé ne déroge pas à sa philosophie : jouer.

Les hommes

Pour l'heure, aucune recrue n'est venue renforcer le milieu de terrain ni le front de l'attaque. Il est clair que comme les Violets s'étaient sauvés en prenant – devant – des risques payants, le domaine offensif n'était pas à proprement parler la priorité de l'été. Tant que Wissam Ben Yedder est là, en tout cas. Mais si les «plus» venaient finalement de l'intérieur ? Comprendre, le groupe de s'étoffer avec des joueurs déjà présents. Qui reviennent de blessure comme l'attaquant polyvalent Mihai Roman, auteur d'un doublé à Vitoria mardi (2-1). Qui «sortent» de (leur) réserve comme Zinédine Machach.

Dans l'entrejeu, ce Marseillais prouve à chaque sortie que ses premières minutes disputées lors de la 38e journée face à Nice (2-3) étaient tout sauf dues au hasard. à 19 ans, «ZM» a des gestes qui ne trompent pas, un beau coffre et du jus (trop parfois, même ; son exclusion lors des phases finales U19 lui vaut 4 matches de suspension pour débuter la saison !). Mais on le reverra sur les pelouses de L1…

Sinon, révélation du printemps, quand bien même le plus dur est de confirmer : la sentinelle Yann Bodiger (qui manquera lui l'ouverture du bal pour un 3e jaune). Un joueur défensif ? Que nenni ! Premier relanceur dont la verticalité de la passe est à même de casser les lignes adverses. Attention, étienne Didot n'a pas dit son dernier mot ; et Abel Aguilar, rentré de Colombie, va reprendre la course. En ce qui concerne les relayeurs, les deux postes sont doublés voire plus : Jean-Daniel Akpa Akpro le capitaine ivoirien, Tongo Doumbia dont la lésion au mollet droit n'est plus qu'un mauvais souvenir, Alexis Blin qui sera disponible pour la reprise, Pantxi Sirieix l'inoxydable poumon basque. Sans oublier le néo-pro Youssef Ben Ali, passeur contre Alavés.

En meneur de jeu, la doublette Óscar Trejo / Adrien Regattin est déjà inventive. Cependant qu'aux avant-postes Wissam Ben Yedder cartonne (5 buts plus 1 «assistance» en 4 matches), Martin Braithwaite n'est pas en reste (1 but, 1 passe), et Aleksandar Pesic, de retour que le 13 juillet (Euro-U21 oblige), préservé face aux Basques du Deportivo, s'est à nouveau entraîné normalement hier.

Les systèmes

On ne change pas une équipe qui se sauve… La tactique a fait ses preuves, elle est reconduite. «En l'améliorant» tient à préciser Arribagé. Aussi, le fameux 4-4-2 losange dit aussi «en diamant» a encore de bien beaux jours devant lui. «à chaque match, c'est vrai, on se procure des occasions, se félicite l'ancien libero violet. C'est une volonté, assurément ; mon objectif lorsque je rentre sur le terrain est de l'emporter. Donc, oui, il s'agit de faire mal à l'adversaire.»

Les «BB» flingueurs, Ben Yedder/Braithwaite, s'en donnent ainsi à cœur joie durant la prépa : 6 buts sur un total de 9, toujours entendu avant le dernier «round» demain après-midi (15h) à Augsburg. Et sans zapper que le duo aura été laissé au repos à Vitoria-Gasteiz. Avec un WBY qui élargit encore sa palette en décrochant davantage, à hauteur du N°10. Résultat des courses : le 4-4-2 a tôt fait de se muer en 4-3-2-1.

C'est le dispositif sapin de Noël ! Reste à ouvrir les cadeaux…

Le chiffre : 9

buts inscrits > depuis la reprise cet été. Pas sorcier : en 14 matches sous sa houlette (9 officiels de L1 – entre mars et mai – plus 5 amicaux cette intersaison), la joyeuse bande à Dominique Arribagé a, chaque fois, réussi à trouver le chemin des filets adverses. Au moins à 1 reprise. En faisant plus en détail les comptes, on parvient à 23 réalisations (14 + 9). Soit un ratio de 1,64 but par match. à ce rythme, en se basant sur l'exercice écoulé, le Tef se classerait 4e force de frappe de l'Hexagone !

Dernière mise à jour : ( 31-07-2015 )
< Précédent   Suivant >
spacer
Dernières infos
Nombre de connectés
Il y a actuellement 58 invités en ligne

TFC online v4
1999-2014 LP design
Copyright 2000 - 2005 Miro International Pty Ltd. All rights reserved.
Mambo is Free Software released under the GNU/GPL License.
spacer